Notre équipe

Edito de la direction

Se former aux sciences, c’est acquérir des compétences et se préparer à un métier.
Se former aux sciences, c’est aussi et surtout s’ouvrir au monde, rêver plus fort, regarder plus loin.
Se former aux sciences est un véritable bouleversement. Pour vous. Pour nous. Pour les autres.
Notre envie, c’est de vous accompagner dans cette transformation.
Notre vocation, c’est de vous donner tous les outils mais de vous laisser trouver la clé.
Celle qui vous ouvrira les portes d’un avenir que vous avez construit, choisi et inspiré.
Celle qui vous permettra de devenir la personne, le citoyen et l’actif que vous désiriez.
Bienvenue dans notre école, on est heureux de vous avoir avec nous !

Notre équipe

Médéric Argentina

Directeur

Frédéric Cappa

Co-directeur

Ketty Guillouzouic

Cheffe de projet

Cyrille Baudouin

Ingénieur pédagogique

Portrait des directeurs

Médéric ARGENTINA


Directeur de l'EUR SPECTRUM
Professeur / chercheur :

Institut de Physique de Nice (INPHYNI)

Membre de l'Institut Universitaire de France
Membre de l'équipe Fluides complexes

Principales thématiques de recherches :

  • La mécanique des fluides
  • L'elasticité
  • La locomotion
  • La biophysique

Docteur en Sciences physiques depuis 1999, Médéric ARGENTINA est un scientifique qui a choisi d’axer ses travaux et recherches sur les
systèmes non linéaires. Son expérience postdoctorale internationale (UC Chili, University of Cambridge Angleterre, Harvard États-Unis) l’a enrichi de connaissances et de savoirs faire nouveaux et l’on amenés à orienter ses thématiques de recherche vers le mécanisme des fluides et l’élasticité.
Au début des années 2000, alors qu’il effectue des recherches au sein de l’université d’Harvard aux Etats-Unis, ses travaux relatifs à l’instabilité du drapeau lui donne une visibilité internationale en apportant une explication simple de ce phénomène physique complexe grâce à une étude novatrice basée sur la conjugaison de deux domaines habituellement différenciés : la mécanique des fluides et la déformation des membranes. Ayant appris de ses pairs et convaincu que « la connaissance ne peut rester figée dans les livres », il décide à son tour de transmettre son savoir et devient, en 2004, Maître de Conférences en physique à l’Université Paris 7 avant d’intégrer un an plus tard l’Université de Nice.

J’ai toujours pensé que c’était important de participer à la vie des sciences.

En 2013, reconnu pour la qualité de ses travaux, il est nommé membre de l’Institut Universitaire de France. Aujourd’hui co-directeur de l’EUR SPECTRUM, avec Frédéric Cappa, et professeur chercheur, il s’investit pleinement dans le développement de l’école qui obtient en 2016 le prestigieux prix IDEX. Cette distinction a permis d’engager la transformation de l’école dans sa structure et sur le plan pédagogique. Depuis le 1er janvier 2020, elle est officiellement reconnue université expérimentale, un statut académique qui permet à Médéric Argentina ainsi qu’à ses confrères de proposer aux étudiants d’allier
formation et recherche. Il a aujourd’hui à coeur d’optimiser l’employabilité future des étudiants en proposant des formations pluridisciplinaires professionnalisantes et en développant un réseau d’alumni et d’entreprise. En parallèle, Médéric Argentina poursuit ses recherches. Il travaille actuellement à la conception d’un robot poisson intelligent qui serait capable de
fonctionner en totale autonomie.

Frédéric CAPPA


Co-directeur de l'EUR SPECTRUM
Professeur / chercheur

Laboratoire : Géoazur

Membre de l'Institut Universitaire de France

Principales thématiques de recherches :

  • Hydromécanique des failles sismogènes
  • Mécanique des séismes (naturels et induits)
  • Ecoulements de fluides et rupture dans les roches

Docteur en Sciences de la Terre, Frédéric CAPPA est un scientifique qui a choisi de réaliser ses travaux et recherches sur le rôle des fluides dans la rupture des failles géologiques afin d'étudier les séismes. Dès le début de sa carrière, il se démarque en adoptant une approche différente des approches sismologiques habituelles notamment en couplant différentes physiques (mécanique, hydraulique, sismique). Ses résultats scientifiques lui permettent de se distinguer et d’être invité par deux grandes universités américaines (UC Berkeley et Caltech) et de développer des expériences originales sur le terrain ainsi que de nouveaux modèles hydromécaniques.
Sa carrière internationale lancée, il réalise, jusqu’en 2019, de nombreux séjours dans ces deux instituts qui lui permettent d’être au cœur d’un fonctionnement qui a stimulé de nombreuses découvertes majeures. Passionné par la recherche, il partage ses savoirs et sa vision avec ses confrères ainsi qu'avec ses étudiants à l'Université Côte d'Azur où il est enseignant-chercheur depuis 2007.
En 2019, on lui propose une nouvelle mission, celle de construire, aux côtés de Médéric ARGENTINA, une école universitaire de recherche en Sciences Fondamentales et Ingénierie dans l'objectif de renforcer les liens entre la formation, la recherche et l'innovation. Un challenge ambitieux puisqu'il représente une transformation profonde du système universitaire français.


 

Dans mon esprit, Recherche et Formation sont intimement liés. J’aime beaucoup transmettre et interagir avec les étudiants, c’est très stimulant. Je trouve fondamental d’enseigner les nouvelles connaissances issues de la recherche passée et actuelle aux jeunes générations pour contribuer, à mon échelle, à mieux préparer le futur.

Actuellement, il s'investit dans la compréhension de la sismicité induite par les activités de stockage ou de production d'énergie. L'objectif est de mieux comprendre comment une injection de fluides peut déclencher un séisme ou non . Ces séismes induits représentent aujourd'hui une préoccupation croissante dans notre société et un risque qui doit être maitrisé pour une énergie propre et réduisant ainsi l'impact sur l'environnement.