L'équipe du laboratoire Lagrande assiste "en direct" à la formation de poussières d'étoile

  • Recherche
Publié le 2 juillet 2021 Mis à jour le 2 juillet 2021

L’équipe de scientifiques de l'Observatoire de Paris et des chercheurs du Laboratoire Lagrange (Observatoire de la Côte d’Azur/UCA/CNRS) observent Bételgeuse, une étoile massive et rougeâtre, en fin de vie et facilement observable et reconnaissable dans le ciel d'hiver.

En décembre 2019, Bételgeuse a connu une baisse de luminosité spectaculaire. Les médias se sont alors emparés du sujet parlant de l'explosion imminente d'une supernova, qui serait visible à l’œil nu en plein jour.

Les équipes de l'Observatoire de Paris et les chercheurs du laboratoire Lagrange ont décidé de mesurer, à l'aide d'un outil exceptionnel : l'instrument SPHERE, installé au VLT au Chili, qui a été construit en grande partie à Grenoble, mais avec une contribution de l'équipe du laboratoire Lagrange. Ce chasseur d'exoplanètes permet de cartographier la surface de quelques étoiles géantes "proches". C'est le cas de Bételgeuse, qui a un rayon 1000 fois plus grand que le soleil. Les chercheurs ont donc pu faire une sorte de film de la surface de cette étoile et comprendre pourquoi elle était devenue moins brillante. Ils ont observé qu'un étrange phénomène impactait l'étoile à droite. Après avoir fait de nombreuses recherches, ils ont fini par obtenir une explication. Du gaz a été éjecté par l'étoile et s'est transformé en poussière, qui ressemble à de petits grains de sable d'un millième de millimètre. Les chercheurs ont donc assisté quasiment en direct à la formation de poussières d'étoile.


Ces observations et ces explications scientifiques ont permis de mettre en avant l'excellence de la recherche du laboratoire Lagrange à travers le monde ainsi que l'OCA (Observatoire de la Côte d'Azur).


Pour en savoir plus sur le sujet :

https://www.oca.eu/fr/actu-lagrange/3106-betelgeuse-l-epaule-poussiere
https://www.nature.com/articles/s41586-021-03546-8